Mise en route de “Mémoire Vive”

La semaine dernière j’étais au sud de la France, dans la ville de Bagnols-Sur-Cèze pour démarrer l’adaptation “Mémoire vive” basée sur les exemples de “Walking the Edit” et “Heritage Experience”. Il s’agit donc de la 4ième ville qui va fonctionner avec le dispositif Memoways, après Renens (2008-2009), Paris (2010-2011) et Genève (2010-ouvert).

Le projet a pu démarrer grâce à l’initiative de Cyril Delfosse (responsable du pôle projet à la mairie de la ville), qui a vu les adaptations parisiennes et genevoises sur le web. Il a très rapidement réalisé un dossier pour une demande de soutien (fin 2011), qui a été reçu favorablement avec un soutien financier consistant. Merci en passant à toute l’équipe de la mairie de Bagnols pour la confiance accordée à Memoways et à notre savoir faire pour ce genre de projet !

J’ai pu passer 3 jours de repérages et de rencontres afin de mettre en route le projet, qui va être présenté publiquement en été 2013. En attendant plus de détails, voici quelques photographies prises lors des ballades à travers la ville. Il s’agit pour le moment que de capter l’ambiance, de faire un premier contact visuel avec la “peau” de la ville, avant de s’y immerger de manière plus organique et vivante à travers les histoires et récits d’habitants.
Un clic sur l’image ouvre une carte interactive !

Une carte avec des extraits vidéos des premiers tests effectués avec le club des aînés:

Il est intéressant de noter que ces vidéos ont intégralement été tournées avec l’iPad 3 et l’application vidéo intégrée. La qualité de l’image est plutôt bonne, le son aussi (si  le mistral ne souffle pas trop fort dans le micro…). Pour la suite il faudra trouver une application de tournage qui puisse verrouiller la balance des blancs, l’exposition ainsi que la netteté; un monitoring du niveau audio avec coupe bas pourrait aussi être très utile. Afin d’optimiser encore plus la qualité, il faudrait que les accessoires existants pour l’iPad 2 soient adaptés au nouvel iPad (housse avec fixation trépied et micro + optique grand angle et téléobjectif + micro dédié).
Afin de pouvoir géolocaliser les vidéos, il suffit de glisser les vidéos sur une application dédiée (ici JetStudio) et grâce au GPS intégré, tout est déjà fait… Il faut quelque peu retoucher parfois (précision 10 mètres), mais dans l’ensemble c’est très “plug&play”. J’ai utilisé MPEG Streamclip pour découper les vidéos, c’est la seule application que j’ai trouvé pour le moment qui n’écrase pas les métadonnées GPS lors de la manipulation du fichier de base.

Le projet Mémoire Vive a reçu le soutien du Conseil Régional du Languedoc Roussillon et de l’Union européenne dans le cadre de l’appel à projet « Culture Numérique ».

Share

Tags: ,

Comments are closed.