Archive for the ‘Technique’ Category

Recherche graphiste

Sunday, November 25th, 2012

Une esquisse d’interface pour l’application mobile


La société Memoways cherche un/e graphiste pour réaliser les projets suivants:
– design d’une application mobile (iPhone + Android), voir ce billet sur l’application actuelle. Il y a une base déjà existante, mais encore beaucoup de choses sont à inventer;
– design de sites web (améliorations des sites http://walking-the-edit.net et http://memoways.com). Idem, les bases sont là, mais à faire évoluer;
– améliorations graphiques sur les documents de communication, réflexion sur des modules de présentation (slides, vidéos…)
– design d’une application MAC OSX, infos. Tout est à faire pour ce chantier là.


Ces projets sont évolutifs: nous cherchons donc une personne qui est intéressée de travailler à long terme pour la société. Pour le moment un financement de départ est acquis, le but étant de compléter la somme initiale avec des nouvelles entrées financière réalisées en fonction de la dynamique créée.


Profil recherché:
– graphiste et designer d’interaction avec expérience dans la conception d’applications et de sites web
– habitant dans l’arc lémanique (Genève idéalement)
– disponible de suite; 80% sur les deux premiers mois, puis la suite à convenir selon les développements


Qualités et aptitudes:
– pouvoir travailler en équipe, en lien principalement avec des développeurs
– penser pixel et interaction, non pas papier et statique
– penser “game design” et expérience artistique plutôt que design fonctionnaliste et utilitariste
– bonnes connaissances et expérience avec les outils web et les développements d’UI actuels
Share

Elle est presque là…!

Friday, October 12th, 2012

La route est longue (avant de pouvoir marcher des films): après quelques versions beta / test (2010, 2011), nous voici tout près du but.
L’application WE pour iPhone va arriver ! Bon, il faut encore qu’elle passe par Cupertino (la “censure” d’Apple) avant d’être gratuitement mise à disposition sur l’Appstore… Mais la version actuelle que nous sommes en train de tester fonctionne bien et il n’y a pas de raisons qu’elle ne passe pas la rampe.

Mais avant d’aller se précipiter pour marcher des films, il faut considérer les choses suivantes:
– il va y avoir une application localisée par adaptation: donc une application par ville. Nous allons commencer par Bruxelles (les premiers films marchés sont ici), puis Bâle devrait suivre dans la foulée (une vidéo qui simule un film marché à Bâle est visible ici). Il est possible de “marcher un film” ailleurs qu’à bruxelles, simplement un message s’affichera comme quoi le film résultant fera peu sens par rapport au contexte environnant; aussi, si l’on publie le tracé on aura bien un film au bout, mais avec une carte qui montrera le tracé effectué ailleurs que là où sont les images…
– aussi, lors de l’installation de l’application sur l’iPhone (iOS 5 au minimum !) les fichiers audio de l’adaptation vont être installées dans le téléphone. L’avantage direct: il n’y a pas besoin de connection réseau pour entendre son film. Pour donner une idée, l’application Bruxelloise pèse environ 100Mo pour presque 1000 fichiers…
– les adaptations existantes (Genève, Paris, Renens) vont suivre d’ici fin 2012 via des applications spécifiques (il faut migrer les vidéos de l’ancien système vers le nouveau).

Quelques captures d’écran de l’application en attendant de pouvoir la toucher, en vrai…
Un “guide” plus descriptif va suivre tout prochainement, en se concentrant sur l’expérience (enregistrer son parcours, entendre son film, publier son parcours).

Share

Workshop “Make-Together”

Tuesday, September 18th, 2012

Dans le cadre de l’adaptation bâloise de Walking the Edit, j’ai été amené à faire un workshop pour les étudiants de la Fachhochschule Nordwest-Schweiz | Hochschule für Gestaltung und Kunst. Avec presque 25 étudiants (!) nous avons travaillé une journée sur le territoire délimité du “Dreispitz”: équipés seulement de leurs propres appareils (smartphones de tout genre, appareils photos – pas de caméra vidéo !), ils ont créé presque 200 fichiers vidéos que nous allons dans le courant de la semaine prochaine ajouter à l’adaptation bâloise.

Les rendus immédiats de ce workshop sont:
– une carte interactive avec une sélection d’une quarantaine de vidéos
– une simulation permettant de se faire une idée d’un film marché

Voici la vidéo de simulation, malheureusement sans carte dynamique et interactive (on ne peut pas suivre le déplacement en temps réel):

Walking-the-Edit simulation @ Dreispitz Basel from Ulrich Fischer on Vimeo.

Le cadre de cette série de workshop était défini comme suit:

Wie und warum entsteht ein Ort? Oder ist Ort per se vorhanden? Und hat Ort eine Anziehung, eine Prägung? Es scheint so, denn es gibt Heimweh.
Ein exemplarisches Beispiel ist der zukünftige Campus Dreispitz, der auf seine Örtlichkeit, seine Gebunden- heit, seine mögliche Anziehung und seine Verheissungen untersucht werden kann. Wir befinden uns auf dem Reissbrett, wir können unsere Vorstellungen auf weissem Papier formulieren. Was macht den Ort der Hochschule neben und/oder zeitgleich zum Studium aus? Was macht ihn lebenswert, wertvoll, länger als eine Vorlesung oder ein Seminar dort zu bleiben? Vielleicht liegen Sehnsüchte des Weltruhmes oder des Alpsegens anderthalb Meter unter dem Asphalt des Freilagerplatzes? Wir dürfen gestaltend fantasieren und inszenieren: konzeptuell, performativ, installativ, prozesshaft modelliert, architektonisch, utopisch.
Und: Trifft das Ende des Regenbogens auf dem Campusboden auf? Und was befindet sich dort?

En attendant la vidéo de simulation avec suivi du trajet dynamique, voici un walk enregistré avec Kinomap (la qualité vidéo est super mauvaise, malheureusement):

Share

“Mémoire Vive”: appel à projets

Friday, June 1st, 2012

Appel à projets auprès d’artistes de la vidéo et/ou du multimédia: organisation d’une résidence artistique.

Présentation de « Mémoire Vive ».

Soucieuse de valoriser son territoire et ses habitants, la ville de Bagnols-sur-Cèze initie le projet « Mémoire Vive ». Dispositif original aux frontières du cinéma, des nouvelles technologies, des médias sociaux et de l’art urbain, ce projet vise à créer et entretenir une mémoire audiovisuelle vivante et interactive du territoire et d’en proposer une visite originale.

Pour alimenter la base de données vidéo, une résidence artistique de 10 jours est organisée. Cette résidence vise à constituer un collectif de trois artistes (ou petites équipes) de vidéastes qui arpente le territoire et enregistre des séquences audiovisuelles qui vont en révéler les spécificités.

La ville recherche trois artistes (ou groupes d’artistes) de la création vidéo et/ou multimédia.

Les projets artistiques devront porter un regard sur une ou plusieurs caractéristiques du territoire : cultures locales, patrimoine bâti, naturel ou immatériel, sociologie, agriculture, urbanisme, histoire, géographie, ou toute problématique actuelle de la ville. Il s’agit de raconter le territoire, d’en interroger l’identité, la représentation, la construction, les lignes de forces, les faiblesses, les mythes, les réalités …

Chaque projet se structure autour d’un des points d’ancrage suivant :

  • « Ce qui a été dit » : en privilégiant l’emploi des documents d’archives (images, sons, vidéos, écrits…)
  • « Ce qu’on en dit » : en privilégiant la parole des habitants et des acteurs locaux.
  • « Ce que moi j’en dis » : en privilégiant le point de vue personnel, de celui qui découvre.

Le document de cadrage à télécharger: Appelaprojet_MV_Bagnols

Un billet sur le blog de Culture Visuelle.

Share

Wanted – développeur iPhone

Monday, September 12th, 2011

Afin de poursuivre les développements pour notre application WE pour iPhone, nous cherchons un(e) développeur iPhone.

Lieu: Genève, centre ville
Disponibilité: de suite
Type d’engagement: idéalement un développeur indépendant pour environ 20 jours de travail cumulés jusqu’à fin 2011. Nous avons le budget pour 20 jours de travail, mais selon la dynamique créée, potentiellement d’autres applications basées sur les mêmes principes, ainsi qu’une application iPad pour des usages plutôt cartographiques peuvent s’ajouter au mandat.
Profil: développeur iPhone expérimenté; bonne maîtrise des outils collaboratifs de développement, notamment GIT. Expérimenté à l’utilisation de librairie javascript (JQuery) et interaction avec un serveur d’API.

Une bonne vision et utilisation du web actuel (HTML5, réseaux sociaux etc) est également souhaitée; nous cherchons une personne ayant quelques années d’expérience tout en étant ouverte et curieuse sur de nouveaux développements à “inventer” (flexible est ouvert/e à de nouveau langages et outils de développement). Organisé(e) et précis(e), vous avez le goût du travail en équipe et du partage des connaissances.

Pour plus d’informations sur l’application actuelle, les fonctionnalités existantes ainsi que celles à ajouter, voir ce billet en anglais.

Pour des questions et contact: [email protected]

Share

WE for iPhone – it is coming !

Tuesday, September 6th, 2011

Picture by Charles Ayats

The road to publish an application on the appstore can be long: for many different reasons our 4 beta applications where not able or ready to be officially distributed.
Now that we changed a lot of things in the application (from a web app to a native application; from a server / client relation to an almost client only solution; from a audio stream to an internal audio playing solution) and we built up a complete new server solution (powered by Memoways), the WE app for iPhone is in the approval process at Apple.

We should know in the next days how it works out and if the following application will be freely downloadable by any iPhone user.

The app icon

The app works like this:

Once you have downloaded the WE app’ from the Appstore  you just have to:
1. Launch the WE app’ on your iPhone, go to the Packages tab
2. Select the package you want to download (choose the city you are located in; you will be able to use the packages in any other location, but it will not really make sense).
3. Be sure to be connected to the internet with a good WIFI connection – press load, and wait until the package is completely downloaded on your phone
4. You are ready to go ! As the application is working with the GPS of the iPhone, it will work correctly only if you are under the open sky
5. Put on your earphones
6. Start the recording of your walk: press on the start button
7. Walk, listen, look… walk, run, stay still…
8. Stop the recording. You can now name the walk
9. To be able to view the movie, you just have to publish your walk: select the right walk and clic on publish. At the first publication, you will have to create a user, so that the walk and the movie can be linked to the right user
10. Watch the resulting movie on the Walking the Edit website – you will find it under the name you gave to your walk.
There is still a lot to be done, like following things that should come in the coming version:
– Login: add Facebook login
– Record: bubble view mode, like this kind of visualisation (coming from another beta version of the app)

– Record: add more information layers (to know who is the author, when was the footage created, see some tags and so on)
– Walks: have access to more information (lenght of the walk, kilometers, average speed, number of collected videos and so on)
– Watch: a new tab that let’s the user watch directly the published movie on the iPhone
If you have a question, feedback or a suggestion, we are very happy to read your comments if you send us a mail.
Share

Les nouvelles de l’été 2011

Friday, July 29th, 2011

Ce blog a été quelque peu silencieux depuis un moment – ce n’est pas tant à cause des vacances ou de l’été genevois (qui n’en est pas un), mais plutôt par la densité des chantiers en cours. Je vais lister ci après ce sur quoi nous travaillons et pour quoi, après une brève parenthèse.
Un peu comme tout bon scénario de Blockbuster, il faut des problèmes, du fil à retordre sur la route de l’histoire: des embûches plus abracadabrantes les unes que les autres viennent perturber le cours des choses pour que ce soit intéressant (suspens…). En prenant un peu de recul et en allumant le projecteur sur les évènements qui ponctuent notre route, je me sens parfois comme dans un de ces films: le chemin qui semblait bien clair se dérobe sous les pieds (une prévisualisation qui n’est pas en phase avec la réalité du terrain), un arbre tombe et retarde l’avancée (zut, un genou est resté coincé dessous), des réponses promises, pouvant débloquer une dynamique en mode pause, ne viennent pas…
Bref, une addition de petits et grands fauteurs de trouble (ou de facteurs d’incertitude) viennent pimenter les chantiers qui sont déjà assez complexes comme ça, merci. Si au moins je savais à quel moment intervient l’entracte ou la fin du film (pour en voir un autre), ça permettrait de s’organiser un peu, mais là, le nez dans le guidon et livré aux aléas d’un scénario “rebondissant”, c’est en mode pompier seulement qu’il est possible d’avancer au jour le jour.
Tout ça pour dire qu’il n’est pas toujours possible de prendre les chemins les plus directs, mais nous gardons bien la destination / finalité à l’oeil et faisons tout notre possible pour y arriver au mieux / plus vite.

Application WE pour iPhone.
Depuis le temps que l’on parle de sa sortie imminente (il était question de avril)… Je ne vais pas entrer dans les détails des raisons de ce retard (multiples et abracadabrantes en partie); mais, voilà l’état du chantier actuel:
– devant les problèmes d’utiliser le stream audio de manière fiable et sans coupures (le roaming data en mode 3G n’est pas optimisé pour notre utilisation en mobilité), nous avons décidé de changer complètement de stratégie pour pouvoir entendre de manière assurée l’audio du film tout en se déplaçant. Pour garantir la meilleure expérience utilisateur, nous avons décidé que les fichiers audio doivent être chargés sur le téléphone: l’utilisateur va donc, à partir de l’application WE en “coquille vide”, télécharger les adaptations qui l’intéressent, avec la possibilité de choisir dans la base de données ce qui l’intéresse selon un certain nombre de critères. Par exemple pour Genève, choisir un scénario d’usage (histoire, tourisme, films de fiction, poétique etc) et donc de marcher un film à Genève qu’avec cette dimension là. Il est également bien sûr possible de tout charger, c’est juste une question de temps de download (qui se fera par WIFI directement depuis l’application, sur le modèle des applications cartographiques qui proposent des cartes au téléchargement pour un usage offline);
– de manière générale, toute l’ossature est à 85% de finition – il faut maintenant “joindre les bouts” et refaire la partie serveur pour pouvoir télécharger puis synchroniser autant les données (fichiers audio) que les métadonnées (les tags et autres descripteurs).

Memoways.
Une nouvelle société a été créée en juin 2011, en nous associant, Nicolas Goy (le développeur principal qui travaille sur le projet depuis plus de 3 ans) et moi-même.
Le site Memoways est online depuis 10 jours maintenant, il y a encore du travail pour consolider et améliorer les contenus (images, textes) mais c’est une version qui donne déjà quelques informations de base.
Dans les grandes lignes, Memoways sera l’outil de gestion des fichiers en ligne (DAM: digital asset management) qui est à la base d’une adaptation de type “walking the edit”. Il s’agit d’une application web (basée sur le framework Cappucino) qui va permettre de télécharger, indexer et rendre disponible via des API’s les document stockés dans le nuage, pour des applications en mobilité principalement. Une page descriptive en français est ici.
Nous sommes en train de mettre les bouchées doubles pour finir une version beta que l’on mettra à disposition en mode test à qui le voudra; nous contacter [email protected] pour recevoir un accès.
Une image de cette webapp ci dessous.

Diverses choses.
– Il y a pas mal d’adaptations “dans l’air”, des contacts en Suisse, en France et au delà (USA, Allemagne) pour réaliser des projets spécifiques. Pour le moment encore rien de signé et sûr, mais la réalisation de dossiers, les présentations et discussions préliminaires – tout ces efforts prennent considérablement de temps (de travail et d’attente de réponse). Pour donner quelques pistes sur lesquelles on travaille: une adaptation ludique (un jeu interactif et géolocalisé sur base de Memoways et du moteur de montage WE); une adaptation urbanistique (dans le cadre des évolutions d’un territoire liés à des chantiers et à la mutation de zones de transit automobile à des usages de mobilité douce, avec un renfort d’augmentation des possibles d’un espace via des données numériques);
– Notre partenaire français Dédale développe une smartmap (le lien suit dès que le site est online) qui est basée sur l’outil et les API’s de Memoways – c’est un exemple de “use case“.
– En septembre, nous allons organiser avec Dédale un workshop et une conférence autour de cette smartmap (détails vont suivre)
– En octobre, plusieurs présentations de WE et Memoways sont prévus en France (Paris, Grenoble).

Le mois d’août sera encore très studieux (finalisation et envoi de WE pour iPhone sur l’appstore + sortie de la beta de Memoways), afin que le mois de septembre puisse être le plus concret possible: utilisation publique de WE pour iPhone et utilisation en mode test de Memoways.

Share

Walking a “Do It CitY”

Thursday, June 23rd, 2011

Le 28 juin, présentation des adaptations Walking the Edit et Heritage Expérience dans le cadre de l’atelier “Les données dans la fabrique des services urbains“.
Au sein du programme Do It CitY, il s’agira de montrer les utilisations possibles de notre futur outil de gestion de documents online Memoways via des exemples artistiques, afin de montrer que le numérique en situation de mobilité ne rime pas qu’avec des usages utilitaristes et fonctionnalistes, mais que les données peuvent aussi être sensibles

Memoways, qu’est-ce ? bientôt, très bientôt, plein d’informations au sujet de notre outil de travail collaboratif: site web, schémas, exemples – et pour fin juillet si tout va bien, une première version démo utilisable directement depuis un navigateur (c’est donc une “web app”).

Share

Wanted: développeur web

Monday, June 13th, 2011

Un petit billet pas comme les autres – mais oh combien important…

Nous cherchons un(e) développeur web pour les sites suivants:
http://memoways.com/ (à faire entièrement sur base d’une structure existante); http://walking-the-edit.net (à reprendre depuis les bases, ajout de modules de visualisation et de fonctionnalités d’édition); http://www.c-sideprod.ch/ (à repenser et refaire intégralement). Pour chacun de ces sites un blog dédié est également à mettre en place (WordPress…)

Lieu: Genève, centre ville
Disponibilité: de suite
Type d’engagement: idéalement un développeur indépendant pour plusieurs mandats qui demandent environ 30 jours de travail cumulés sur une période de 3 mois. Selon la dynamique créée, potentiellement du travail à 40% sur l’année avec d’autres développement de sites de type http://walking-the-edit.net et suivi sites existants.
Profil: développeur Web JS/CSS/HTML avec bonnes connaissances de Ruby On Rails souhaitées; bonne maîtrise des outils collaboratifs de développement, notamment GIT. Expérimenté à l’utilisation de librairie javascript (JQuery…) et interaction avec un serveur d’API.

Dans ce cadre, vous aurez en charge les missions suivantes :
– Prise en main des sites existants puis développement en lien avec les personnes responsables des améliorations graduées dans un planning à effectuer
– Réaliser les développements et l’intégration technique des conceptions graphiques en JS/CSS/HTML
– Tests, débugage, formation rapide des utilisateurs sur les CMS de gestion

Une bonne vision et utilisation du web actuel (HTML5, réseaux sociaux etc) est vivement souhaitée; nous cherchons une personne ayant quelques années d’expérience tout en étant ouverte et curieuse sur de nouveaux développements à “inventer” (flexible est ouvert/e à de nouveau langages et outils de développement). Organisé(e) et précis(e), vous avez le goût du travail en équipe et du partage des connaissances.

Pour des questions et contact: [email protected]

Share

Le dispositif applicatif

Tuesday, May 3rd, 2011

Avant d’entrer plus dans les détails via des billets plus spécifiques, voici quelques lignes sur le dispositif applicatif mis en place pour les besoins du projet “Walking the Edit”.

Le dispositif qui est à la base de Walking the Edit est le fruit de quatre années de recherches et de développement. Démarré fin 2007 comme un projet de recherche au sein du Master Cinéma dans le cadre des HES-SO (écoles spécialisées Suisses), cet « écosystème » s’est amélioré au fil du temps et des avancées technologiques (comme par exemple avec l’arrivée du SDK de l’iOS pour iPhone).
Le dispositif fonctionne aujourd’hui indépendamment de son échelle d’application. D’une grande souplesse tant du point de vue de la personnalisation que de l’optimisation, le dispositif existe actuellent en version beta et donne des premiers résultats visibles sur le site web http://walking-the-edit.net/fr.
La version 1.0 de l’ensemble du dispositif applicatif est prévue pour l’été 2011.

Avec quels modules est composé ce dispositif applicatif ?

1) Une base de données composée des métadonnées relatives aux fichiers vidéos, audio, textes, stockés dans le « nuage» (un serveur web ou cloud server).
Tout en respectant les standards internationaux (Dublin Core, EBU), la base a été développée de manière à répondre à nos besoins spécifiques.
Une interface REST / http complète permet d’accéder de manière souple et hautement paramétrable à tout le contenu de la base de données. Utilisant PostgreSQL avec un serveur d’interface distribué qui est programmé en Ruby On Rails, la base est hébergée sur des cloud serveurs dédiés. Elle est donc facilement évolutive.

2) Un outil de gestion partagé en ligne permettant de gérer directement les fichiers et les métadonnées qui leur sont associées. Ce système permet de télécharger, d’organiser, trier, indexer, placer sur une carte, décrire, classer, retrouver, enrichir et distribuer les données via des métadonnées dans un environnement multi-utilisateurs. Cela va permettre, entre autres, de fournir un accès public à certains documents selon des critères et des scénarios déterminés en amont. Ou de manière plus spécifique et originale, de pouvoir constituer un film à partir de la traduction de la forme d’un parcours vers la forme d’un film.

Chaque média est catalogué et indexé selon deux critères.
Indexation objective :
– date de tournage, date de création du fichier
– auteur, caméramen, ayant-droits
– lieu de tournage
– durée du plan
– format vidéo, codec…
– moment de la journée, cadre, focale…
– etc…

Indexation subjective :
– thématique (le contenu du plan)
– sujet (ce qu’il y a dans le plan)
– tags (descripteurs de contenu)
– qualité (note du plan)
– type de montage possible
– géolocalisation et taille du plan sur la carte
– etc…

Actuellement en cours d’élaboration, une nouvelle version de cet outil devrait voir le jour fin juin 2011. Elle sera programmée comme une application web (basée sur la technologie Cappuccino).

3) Le moteur de montage. Il s’agit d’un algorithme ad hoc. Il calcule à partir d’un trajet donné, pour chaque point de localisation, un score qui permet de choisir le bon document à intégrer au sein de la « timeline » de montage de l’utilisateur – et ce, en temps réel. Le moteur de montage s’occupe dans un premier temps d’analyser la forme du parcours (linéaire, chaotique, recoupements, etc) afin de constituer la forme du montage correspondant. Dans un second temps, il puise dans la base de données les fichiers qui conviennent le mieux à l’analyse de la forme et aux impératifs des règles de montage (continuité narrative). Cet algorithme est encore expérimental mais a déjà donné des résultats probants.

4) Une application iPhone. Disponible gratuitement sur l’app store d’Apple d’ici début juin 2011, cette application native enregistre le parcours et calcule en temps réel le film qui en résulte. Un stream audio est constitué à partir des documents indexés et permet à l’utilisateur d’entendre son film via ses écouteurs. Voici un billet sur son fonctionnement actuel.

5) Un site web. Nos interfaces REST supportent le JSONP, ce qui permet à n’importe quel site internet d’avoir un accès complet aux contenus originaux ainsi qu’aux résultats de l’utilisation du dispositif (les films en l’occurence).

Share