Graphisme – WEphone

Il ne sera pas possible d’implémenter les pistes graphique sur notre WEphone pour la fin de cette phase 2 – cependant, il s’agit de pouvoir préciser les intentions et de déterminer les affichages que nous souhaitons (dans un monde idéal, sachant que nous aurons lors de la concrétisation des contraintes techniques).

WEphone mai 09

Les questions qui se posent, que nous n’arrivons pas à résoudre actuellement, sont les suivantes:
– bouton start / stop: pour le moment nous utilisons le logo comme bouton; c’est une bonne idée mais ce n’est pas encore abouti (place sur l’écran ?; comment gérer les états différents ?; utiliser les éléments qui le constituent de manière différenciée ? etc);
– information sur le temps écoulé: il faudrait déterminer une zone de placement d’informations, dans laquelle il sera possible d’afficher des informations diverses (temps écoulé, nombre de médias entendus, kilomètres parcourus etc); prendre comme exemple l’affichage d’informations dans un viseur de caméra… (on peut donc afficher plein d’informations comme aucune);
– légende: très importante pour savoir interpréter celle visualisation, la légende est posée actuellement “par défaut”; il faudrait la traiter de manière spécifique (cf légendes d’une carte), en évitant de la mettre au même niveau que nos bulles – c’est une problématique similaire à l’affichage des informations techniques;
– ligne de temps: le quadrillage en 4 zones est intéressant seulement si c’est repris sur les autres écrans également; on doit sentir que la ligne verticale est le temps présent. La ligne de temps devrait être plus présente à gauche qu’à droite (où elle part en “trompette”…);
– les bulles: il faut mieux arriver à différencier ce qui se passe à droite par rapport à la gauche. Pour schématiser: à droite, le futur, les potentialités -> sensation d’espace, de volume, d’ouverture (idéalement les bulles y sont aussi légères que des bulles de savon) – et à gauche, le passé, l’histoire écrite -> sensation “d’aplatissement”, les choses sont devenus figées dans leur forme, seul le temps garde sa dimension… En discutant avec Pascal Amphoux, nous avons eu l’idée que l’espace à gauche est en 2D, mais avec un mouvement inéluctable de la droite vers la gauche, comme une sorte de tapis roulant sur lui même qui “tire” les bulles dans l’espace de droite (en 3D) vers la gauche, et passé le moment présent (la ligne médiane), applati les médias et les “enfile” sur le fil du temps. Vincent Jacquier est en train de simuler ce processus via After Effects, on devrait avoir une version dynamique prochainement histoire de tester ces idées.

UF, le 22.05.2009 

Share

Comments are closed.