EN PARTANT DES MEDIAS

Parallèlement aux réflexions engagées dans le groupe de travail, sur le fond du projet et du fonctionnement de ses majeures articulations – notamment entre la représentation (interprétation différée) du territoire réel par les auteurs et la perception (direct) que les promeneurs en ont – une réflexion a été engagée entre Jeanne Macheret, Florence Guillermin et Nicolas Wagnières. Il s’agit d’amener une réflexion plus pragmatique en partant des images déjà tournées, et de voir de quelle manière leur assemblage peut-il faire sens. Nous avons commencé par définir des typologies d’images, dans le but que ces critères puissent par la suite être “interprétés“ par les metadonnées (classifications) inscrites dans le CMS, et de cette manière rejoindre la réflexion théorique entamée. On a pu constater que des liens se tissaient entre les diverses approches tripartites et 3 types d’images:

  • Images avec parole adressée.
  • Images avec action constituante de la scène.
  • Images paysages.

Afin de préciser les tournage à venir, il est important de considérer ces “types“ d’images dans une perspective d’assemblage narratif. Si on établit que l’analyse du parcours induit, d’une part et ceci en fonction de la position du promeneur et des médias rencontrés, la thématique, et d’autre part, en fonction du type de parcours la forme d’assemblage, c’est à dire le montage, on peut tisser des liens transversaux entre les postures (auteurs), les montages (parcours), et les types d’images (metadonnées/CMS). Reste encore et toujours l’épineuse question des thèmes, ou comment glisser des questions concrètes liées au territoire que chacun-e s’accapare et traîte à sa manière (subjectivité artistique) et une définition générique qui puisse automatiser de manière sensée l’assemblage des fragments.

Share

Comments are closed.